ILS L'ONT FAIT !

webm@ster

L’Eco-Collège République à Bobigny

FICHE D’IDENTITÉ DE l’ÉTABLISSEMENT

TYPE :

COLLÈGE

Nombre d’élèves :

774

ANNÉE D’INSCRIPTION :

2019

NOMBRE DE LABELS :

1

 

Commune : BOBIGNY (Seine-Saint-Denis)

CONTACT :

Nicolas ESNAULT, enseignant mathématiques et référent EDD

FICHE IDENTITÉ DU PROJET

Thème :

Alimentation

  Objectifs de développement durable :

LE PROJET EN BREF :

 

En 2019-2020, le collège République de Bobigny a choisi de travailler autour de l’alimentation afin de sensibiliser toute la communauté éducative à la problématique du gaspillage alimentaire. Pour la première fois dans cet établissement scolaire de Seine-Saint-Denis, l’équipe de direction a nommé un “Référent éducation au développement durable” dont la mission est de mettre en place, d’organiser, et d’animer la dynamique Eco-Collège notamment. Leur beau projet, dont les dix-sept éco-délégués de 5ème sont les principaux acteurs, a été récompensé par une première labellisation. 

Réunir le comité de pilotage

 

Une première réunion d’ouverture s’est tenue en début d’année en présence des éco-délégués afin de lancer le projet de manière collective. Puis, le comité de pilotage, qui réunissait les enseignants, agents, équipe de direction du collège et partenaires locaux, s’est tenu deux fois au cours de l’année.

Bien qu’ils n’aient pas directement participé aux réunions du comité de pilotage trimestrielles, les éco-délégués se réunissaient en moyenne une fois par mois en sous-groupes thématiques pour discuter du projet. Leurs propositions et idées étaient ensuite présentées au comité de pilotage par le référent EDD du collège. 

Les 67 éco-délégués ont été pleinement impliqués dans la démarche de développement durable de leur collège. Chaque niveau de classe a mené un projet thématique indépendant ; les 17 éco-délégués de 5ème étant chargés de piloter la démarche autour de l’alimentation et du gaspillage alimentaire. 

Pour les aider à remplir leur mission, les éco-délégués ont bénéficié de deux formations : une portant sur les grandes thématiques du développement durable (organisée par l’association Ecophylle) et une autre les sensibilisant spécifiquement sur la question du gaspillage alimentaire (animée par De mon assiette à notre planète).

 

Réaliser le diagnostic

 

Pour faire un état des lieux concernant la problématique du gaspillage alimentaire au sein du collège, l’idée de réaliser une campagne de pesées des aliments jetés à la cantine a rapidement émergé. Les éco-délégués ont pu donner leur avis sur la manière de mener la campagne (nombre de poubelles, types de déchets à trier, etc.). Ce sont eux également qui ont réalisé les pesées dans le réfectoire durant trois jours en décembre. Des données quantitatives très précises concernant les quantités d’aliments jetés à la cantine ont pu être recueillies lors de cette campagne et un travail a été mené par la suite par les éco-délégués pour faire ressortir des estimations plus globales.

Les élèves ont réalisé un réel travail de recherche sur ces trois axes pour déterminer comment mener ces actions afin d’aider la biodiversité à s’installer et/ou prospérer dans leur collège.

Mettre en œuvre le plan d’action

 

A la suite de la campagne de pesées, les éco-délégués ont pu faire le constat d’une trop grande quantité d’aliments jetés et gaspillés à la cantine. Ils ont alors imaginé diverses solutions telles qu’améliorer la communication des menus pour donner envie aux élèves de manger ce qui leur est servi, proposer d’adapter les quantités servies à la faim des élèves, essayer un système où les élèves pourraient goûter avant de se servir ou encore équiper le collège d’un bar à salades pour les entrées. 

Les chiffres clés qui sont ressortis de la campagne de pesées ont permis aux éco-délégués, avec l’aide des professeurs documentalistes, de réaliser une campagne d’affichage et de conseils sur le gaspillage alimentaire. Suite au diagnostic, une réflexion a également été menée avec le chef en cuisine afin de préparer une moindre quantité de nourriture (réduire de 3 ou 4% les quantités préparées) pour diminuer le gaspillage à la fin de chaque service.  

Parallèlement aux actions d’amélioration du fonctionnement de la cantine, les éco-délégués ont bénéficié de diverses actions de sensibilisation. En effet, ils ont participé à un atelier de découverte sensorielle de légumes racines de saison et à une journée autour de la projection d’un film sur le gaspillage alimentaire en Côte d’Ivoire. Une ouverture culturelle qui les a certainement aidés à approfondir leur réflexion sur cette problématique. 

Fédérer l’établissement scolaire autour du projet

 

Le fait d’avoir élu des éco-délégués dans toutes les classes de tous les niveaux a permis à la dynamique de s’ancrer dès le début dans le collège.  

Même si le travail sur l’alimentation et le gaspillage a été piloté par les éco-délégués des classes de 5ème, la sensibilisation sur ces questions a pu toucher d’autres élèves demi-pensionnaires grâce à la semaine de pesées. En effet, celles-ci ont été réalisées à la vue de tous durant les heures de repas. Des élèves d’autres classes ont été interpellés par l’action et ont souhaité spontanément y prendre part. 

Afin d’impliquer un maximum d’élèves déjeunant à la cantine, les éco-délégués avaient également prévu d’aller interviewer leurs camarades demi-pensionnaires suite à l’accrochage des affiches pour recueillir leurs impressions et réactions.

 

S’entourer de partenaires locaux

 

Pour mener à bien leur projet autour du thème de l’alimentation et de la problématique du gaspillage alimentaire, l’Eco-Collège République s’est entouré de nombreux partenaires locaux (collectivités et associations). Ils ont été accompagné par la Ville de Bobigny et l’association De mon assiette à notre planète dans le cadre de l’appel à projets “(Ré)agissons : luttons contre le gaspillage alimentaire” lancé par le GRAINE Île-de-France.  

Le GRAINE Île-de-France a proposé son aide grâce à une méthodologie de travail afin de structurer la démarche du collège, pleinement en cohérence avec la méthodologie Eco-Ecole. L’association De mon assiette à notre planète a apporté ses connaissances et outils concernant la thématique du gaspillage alimentaire, ce qui a permis d’enrichir le projet. 

Le fait de s’entourer de ces partenaires a également fourni aux collégiens une ouverture sur leur territoire, notamment via des temps de rencontres et d’échanges avec des élèves d’autres établissements scolaires travaillant aussi sur le gaspillage alimentaire.

 

Et après ?

 

Le collège République prévoit pour l’année scolaire 2020-2021 de mettre en fonctionnement – grâce à la formation de ses agents – une table de tri dans le réfectoire afin de pouvoir mieux trier, recycler et valoriser les restes alimentaires issus des repas. 

Par ailleurs, les actions engagées en 2019 et interrompues par la situation sanitaire liée au Covid-19 reprendront à la rentrée prochaine. Un temps d’échange et de passation est prévu entre les éco-délégués de l’année en cours et les futurs éco-délégués de 5ème afin qu’ils puissent leur transmettre le flambeau. 

Des binômes de représentants des éco-délégués seront élus et auront pour mission, en tant que porte-paroles, de porter les voix de leurs camarades au comité de pilotage et de leur retranscrire les échanges qui y auront lieu.

Ils l’ont fait : d’autres projets