L’Eco-Ecole de Cruet (Savoie) construit
une mare pédagogique pour favoriser la biodiversité aquatique

webm@ster

FICHE D’IDENTITÉ DE l’ÉTABLISSEMENT

ÉTABLISSEMENT :

ÉCOLE DE CRUET

TYPE :

ÉCOLE PRIMAIRE

Nombre d’élèves :

105

ANNÉE D’AFFILIATION :

2007

Ville :

CRUET

Contact :

DIDIER DAGNAS

Numéro de téléphone :

04 79 84 42 10

EMAIL :

ce.0730351K(a)ac-grenoble.fr

FICHE IDENTITÉ DU PROJET

OBJET DU PROJET :

FAVORISER LA BIODIVERSITÉ DANS UNE ZONE HUMIDE

Thème :

BIODIVERSITÉ

ODD 14 :

VIE AQUATIQUE

LE PROJET EN PHOTOS

Pourquoi ?

En 2011, les élèves de l’Eco-Ecole de Cruet ont aménagé une mare pédagogique au sein de l’établissement avec l’aide de la FRAPNA (Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature). Depuis, ils ont su s’approprier ce nouvel espace pour observer la biodiversité qui s’y est installée. Le projet de cette école est mené en cohérence avec la démarche de développement durable initiée par la commune (familles à énergie positive, bilan énergétique des bâtiments communaux, nouveaux logements basse consommation, etc.).

Quels objectifs pédagogiques ?

Le projet sur la biodiversité a favorisé l’interdisciplinarité par la production d‘écrits et de supports visuels sur le thème de la mare, notamment durant les temps d’accueil périscolaires. Les élèves ont découvert à cette occasion les zones humides, leur importance et leur fragilité.

Avec qui ?

Les éco-délégués de chaque classe de la grande section au cours élémentaire ont participé aux comités de pilotage trimestriels, avec les enseignants, parents d’élèves et représentants de l’Education nationale et de la Mairie. Le projet de mare a été mené en étroite collaboration avec les activités proposées dans le cadre des temps d’accueil périscolaires. Des parents sont intervenus en classe pour partager avec les élèves leur passion pour l’observation de la faune et la flore et ont accompagné les sorties à la découverte de la nature.

Comment ?

Chaque classe a été amenée à observer la vie qui s’est installée autour de la mare au gré des saisons. Tous les élèves ont donc observé les insectes, amphibiens et oiseaux migrateurs qui vivent autour de cet espace. Un groupe d’élèves a également fondé un Club nature, dont l’objectif est de préserver l’environnement de leur école (ramassage de déchets, sensibilisation en classe, etc.).

Quels résultats ?

La combinaison de la mare et de refuges pour les animaux (gîte à insectes, nichoirs) a grandement favorisé la vie aquatique dans l’établissement. Les participants recensent au moins trois espèces de libellule et notent que la reproduction des oiseaux a été favorisée. Tous affirment avoir pris conscience de la fragilité de l’équilibre écologique présent dans leur établissement et mettent à présent tout en œuvre pour le préserver.

Ils l’ont fait : la suite

Comments (1)

    Comments are closed.